in , , , , ,

TEST : MASS EFFECT LEGENDARY EDITION, UN REMASTER LÉGENDAIRE ?


Notice: Undefined variable: saved_settings in /home/clients/a6959fef7e98d6bde16aeaa2cc0ff515/sites/cosmoplayer.fr/wp-content/plugins/advanced-gutenberg/incl/advanced-gutenberg-main.php on line 4719

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/clients/a6959fef7e98d6bde16aeaa2cc0ff515/sites/cosmoplayer.fr/wp-content/plugins/advanced-gutenberg/incl/advanced-gutenberg-main.php on line 4723

Bienvenue Gamers et Gameuses amateurs de space-opéras, enfilez votre tenue de cosmonaute et préparez vous à décoller vers l’espace, la Mass Effect Legendary Edition est là. Et cette derniere nous réserve une bonne dose d’améliorations et d’heures de jeu en perspective. Nous allons décortiquer en détail ce remaster attendu de pied ferme par tous les amoureux de la série, en compagnie de Gamax. Vous aurez donc un condensé de nos deux avis pour ce test.

Comme vous le savez sûrement, la trilogie Mass Effect est sortie dans un premier temps sur consoles de 7ème génération comme suit (si vous avez vécu dans une grotte pendant 14 ans, ne vous inquiétez pas, on va vous faire une petite piqure de rappel, mais tout de même, une saga aussi iconique voyons!) :

Mass Effect (2007)

Les prémices de la série, le titre est initialement sorti le 23 novembre 2007 en exclusivité la console Xbox 360. Mais le titre fut porté plus tard sur la Playstation 3 et PC. Mass effect se déroule en 2183 dans notre galaxie, autrement dit la Voie Lactée, et vous fera incarner le commandant Shepard, vous tenterez alors d’empêcher l’antagoniste principal, Saren, de mener ses sombres desseins a bien. En effet ce dernier, accompagné d’une armée de Geths (des machines ayant acquis une forme d’intelligence collective élaborée), n’a pour autre but que la conquête de la galaxie et l’éradication de toute forme de vie y résidant. Rien que cela nous direz-vous? Et bien non, en réalité cela va bien au delà, vous le découvrirez à vos dépends.

MASS EFFECT 2 (2010)

La suite directe du premier opus, l’histoire du titre se déroule deux ans plus tard, soit en l’an 2185. Vous revêtirez à nouveau l’armure de notre cher commandant Shepard, et après un évènement tragique, vous serez contrains de collaborer avec Cerberus, une puissante organisation composée de militaires et de scientifiques, dirigée par l’Homme Trouble (ce dernier est, quoi qu’on en dise, assez troublant….bon d’accord elle était facile). Cerberus se revendique comme «pro-humaine», et tente d’enquêter sur la disparition de colonies humaines à travers toute la galaxie, vous devrez donc prendre part à ces activités afin de mettre un terme à ces événements. Vous aurez alors tôt fait de vous confronter à de nouveaux ennemis, nommés les Récolteurs, qui sont utilisés par les Moissonneurs (une forme de machines intelligentes), afin de servir leurs funestes desseins. Vous devrez également recruter aux quatre recoins de la galaxie, des compagnons qui vous seront plus que familiers (on vous laisse la surprise).

MASS EFFECT 3 (2012)

L’épisode qui clôture cette trilogie iconique, et qui vous emmènera aux vers un assaut final contre les Moissonneurs. Ces derniers, bien déterminés à assouvir leur volonté, décident d’attaquer la Terre eux-mêmes, et accessoirement d’exterminer la galaxie toute entière, pour y annihiler toute forme de vie organique. Cet épisode final sera fort en rebondissement et proposera des DLC majeurs qui seront essentiels aux tenants et aboutissants de cette épopée galactique. Mass Effect 3 vous marquera sûrement de par sa narration, mais surtout pour les émotions qu’il vous ferra ressentir tout du long.

Mais voilà qu’un beau jour, alors que dix longues années se sont écoulées, et après un épisode Andromeda loin d’être satisfaisant (au regard de la trilogie originale), le 7 Novembre 2020 précisément, EA et BioWare décident d’annoncer à l’occasion du N7 DAY que la trilogie reviendra en 2021 sous la forme d’un compilation de remasters. Ainsi est née la Mass Effect Legendary Edition, et cette dernière n’a nul autre but que de remettre au goût du jour les opus originaux, et de les magnifier autant qu’il est possible sans dénaturer le matériau de base. Cette Legendary Edition nous est donc parvenue le 14 Mai 2021, faisant battre en concert les coeurs des amoureux de la série, tout en visant les âmes perdues qui seraient jusqu’alors passés à côté d’une des merveilles du 10e art.

UNE VRAIE CURE DE RAFRAICHISSEMENT ?

Dans un premier temps, il est important de noter que les développeurs se sont calqués sur le moteur de jeu d’origine pour développer cette édition légendaire de la trilogie Mass Effect, à savoir l’Unreal Engine 3. Car oui, on parle bien ici d’un remaster et non d’un remake, l’idée ici n’est pas de refaire une refonte totale des trois jeux d’origine, mais seulement de les remettre au goût du jour, en améliorant le matériau de base.

La première remarque que nous pouvons faire quand nous démarrons Mass Effect 1, c’est qu’un effort considérable à été apporté au niveau du gameplay, effectivement ce dernier avait assez mal vieillit au regard de l’épisode vanilla sorti sur PC et consoles. Ici nous retrouvons plaisir à y rejouer et l’on redécouvre littéralement le jeu, malgré quelques bugs encore présents, notamment quand nous déplaçons le personnage, qui se prend parfois quelques murs, ou encore des obstacles sur le terrain. La fluidité et de mise et offre un 60 fps constant. La résolution est désormais en 4k, les développeurs ayant revu toutes les textures, un effort considérable à aussi été fait sur la modélisation des personnages et le must du must, ce sont les temps de chargements considérablement diminués, et les chargements sur le Normandy inexistants, voire à peine perceptibles. Vous retrouverez donc une maniabilité et une expérience en général bien plus fluide qu’à l’origine, et le plaisir de tuer quelques Geth sans quelconque bug apparent pour ce qui est des combats.

Cependant la présence de bugs n’en est pas pour autant proscrite, puisque nous avons pu rencontrer tout de même quelques problèmes d’affichage, notamment de textures qui par moments, ou durant les discussions, où la tête de notre cher commandant ne s’affiche carrément pas. On notera des effets de Lens Flare appréciables et absolument, somptueux par moments, offrant alors des panoramas uniques. Cependant, dans certains cas cet effet est au demeurant trop utilisé et en devient presque abusif sur la durée. On n’en tiendra fort heureusement pas rigueur ici, aux vues des améliorations apportées sur l’ensemble du titre.

En ce qui concerne le système de visée, avec les fusils snipers notamment, ces derniers ont été améliorés grandement, et il est plus aisé de viser correctement les parties vulnérables de nos ennemis. Le système de combat en général a aussi été bonifié, et est en tous points ou presque calqué sur celui de Mass Effect troisième du nom. Une bonne chose, puisque ce dernier n’est ni plus ni moins que le plus abouti et le plus grisant de la trilogie en terme de ressenti. Au niveau de la maniabilité des armes, la fameuse surchauffe est moins redondante et plus équilibrée, et nous permet ainsi de tirer plus longtemps sans rager en plein combat après seulement quelques balles tirées.

Seul le système de couverture pêche parfois et cela peut s’avérer assez dérangeant, surtout lorsque vous êtes en train de vous faire canarder allègrement et que votre personnage ne vous obéit pas correctement. Dans l’ensemble vos coéquipiers réagissent à vos directives de manière correcte, et c’est vous me direz, le minimum qu’on puisse leur demander, même si ces derniers vous feront parfois obstacle devant une porte, témoignant d’une IA encore perfectible.

Les animations des personnages ont été également reprises du troisième épisode et sont de ce fait beaucoup moins rigides qu’à l’accoutumée, même si par moments le commandant Shepard peut sembler encore un peu lourd (entre nous, on mettra cela sur le compte du poids de son armure). Mais à l’usage, c’est clairement mieux, et cela se ressent manette en mains.

Le véhicule emblématique de la série, le fameux Mako, à été aussi revu au niveau de sa conduite, et s’avère ici bien plus maniable que ce qu’il ne l’était. Grand bien lui fasse puisque nombre de joueurs se rappelleront la difficulté rencontrée pour manier celui-ci à l’origine (alors semblable à un certain Wartog bien connu, les fans de Halo comprendront ici à quoi nous faisons référence).

DE VRAIS REMASTERS AU CONTENU GÉNERÉUX

La Mass Effect Legendary Edition ne comporte donc ni plus ni moins que les trois aventures complètes de notre Commandant Shepard préféré, en plus des quarante DLC disponibles pour les titres originaux. Seuls les DLCs multijoueurs manqueront à l’appel, mais entre nous, cela ne change pas grand chose, ces derniers n’apportant aucun élément essentiel à la compréhension du lore de la saga.

Un point d’honneur doit être fait aux différents DLCs disponibles pour Mass Effect 2 et 3, leur intégration étant faite d’office dans leurs épisodes respectifs, il ne sera donc pas nécessaire de les télécharger et de les activer un par un. Un effort plus qu’appréciable en somme, d’autant plus que ces derniers, contrairement à leurs homologues multijoueurs absents de ces remasters, sont essentiels à la compréhension du scénario de la saga, en comportent même des pans entiers, et présentent des personnages incontournables.

Pour ce qui est de Mass Effect 2, celui-ci nous offre donc également de nouveaux atours, les personnages paraissent plus réalistes, les traits sur les visages ont été revus également, de la même manière que pour le premier épisode. Il faudra cependant passer sur des animations faciales datées, pour l’ensemble des trois épisodes. Pour les fans de la séduisante biotique Miranda Lawson, nous pouvons vous assurer que ce personnage à été retravaillé, (nous n’avions d’yeux que pour elle).

Par ailleurs, l’ensemble des personnages, qu’ils soient principaux ou simples PNJs ont eu un ravalement de façade remarquable, avec de nouvelles textures et des modèles 3D remis au goût du jour (mention spéciale aux travail sur les globes oculaires, particulièrement travaillés). Pour ce qui est des animations, celles-ci sont également calquées sur celles du troisième opus, et sont de ce fait bien meilleures.

Dans ce 2ème opus, votre vaisseau de cœur, le Normandy, proposera toujours des temps de chargement en son sein, mais ces derniers seront de loin bien plus acceptables que ceux proposés à l’origine, soyez-en certains. Au niveau des améliorations notables pour cet épisode, nous retrouvons des combats plus dynamiques, pour une meilleure fluidité et et un meilleur rendu général.

En somme, un effort certain à été fait et il est plutôt réussi, le fait d’harmoniser les trois opus pour apporter la meilleure expérience qui soit, c’est une chose que les développeurs ont su faire, mais la grande amélioration notoire à été faite sur le premier Mass Effect, malgré quelques imperfections, c’est encore un peu rigide mais plaisant, que ce soit pour les vétérants autant que pour les nouveaux arrivants sur la trilogie. Vous serez comblés non pas que par les graphismes, mais par un space opéra iconique et une épopée et qui vous tiendra en haleine tout du long. Que dire de l’introduction de ce deuxième opus, si ce n’est quelle est toujours aussi marquante ? Peut-être que celle de Mass Effect 3 n’en est que plus grandiose.

Et justement, en ce qui le concerne, Mass Effect troisième du nom reste quant à lui l’aboutissement et le bouquet final de cette trilogie iconique. Et ceci est un avis en soi subjectif, mais cette histoire nous laisse avec un plein d’émotions et de souvenirs, que cela reste pour nous et de nombreux autres joueurs, l’une des plus belles œuvres vidéoludiques jamais réalisées. Les moissonneurs donnent le ton dès les premières minutes du titre, et nous comprenons très vite qu’il va falloir trouver une solution pour les vaincre. La claque est astronomique dans ce remaster, nos ennemis de toujours ne sont que plus imposants, et magnifiquement réussis. Vous voulez une épopée baignée de science fiction remise au goût du jour, avec une bonne dose d’action et de relations diverses où chacun de vos choix compte? Ce jeu est fait pour vous, vous ne le regretterez pas.

Du même acabit que les deux précédents épisodes, Mass Effect 3 est magnifié des mêmes atouts et améliorations que celles apportées à ses deux grands frères.

En bref, la trilogie Mass Effect a été retravaillée certes, remise au goût du jour, avec une grosse amélioration au niveau gameplay, surtout concernant le premier épisode. Les visuels sont magnifiques, si on les compare aux épisodes originaux, et en tenant compte du fait que les titres tournent encore sous Unreal Engine 3. Nous avons également droit à de splendides effets de lumière, notamment pendant les voyages en Mako, et dans les intérieurs. Des efforts certains ont été faits dans l’ensemble, et cela se voit. On regrettera seulement un usage abusif du Lens Flare, ainsi que quelques animations vieillissantes. Les titres tournent cependant sans sourciller en 4k / 60fps. Pari réussi donc pour EA et BioWare.

REVIEW

CONCLUSION

Cette Legendary Edition correspondra aux fans, tout comme aux nouveaux arrivants, et rempli honorablement sont rôle de remaster, là où d’autres se contentent du strict minimum. C’est une aventure de plus de 200 heures qui vous attend, en comptant les trois opus, les quêtes annexes, ainsi qu’une quarantaine de DLCs indispensables.

Pour sûr, vous en aurez pour votre argent. Mass Effect Legendary Edition est un jeu qui vous emmènera loin, très loin, et c’est sans nul doute la meilleure façon d’aborder la trilogie à l’heure actuelle. Bonne route jeune commandant, que l’espace te délivre tout ses secrets… Et n’oublies pas que ton fidèle équipage, et ton cher Normandy, seront à tes côtés lorsque que toute échappatoire te semblera impossible. Shepard terminé.

LES +

  • Des visuels remis au goût du jour
  • Un réel travail de remasterisation, mention spéciale au premier épisode
  • Le système de combat est plus fluide qu’auparavant
  • L’ensemble de la trilogie en 4K / 60 fps, et des temps de chargement réduits
  • Des effets de lumière sublimes…
  • Une épopée toujours aussi légendaire
  • L’intégration des DLCs

LES –

  • Certains bugs subsistent (affichage de textures tardif, collisions, coupures dans les conversations, synchronisation labiale)
  • Quelques temps de chargement encore un peu longuets
  • Certaines mécaniques et structures souffrent des affres du temps
  • …mais un certain abus sur le Lens Flare
  • Un commandant Shepard encore un peu lourd dans ses déplacements

Qu'en pensez-vous ?

Rédigé par Aylin

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

E3 2021 : Récap du Showcase GUERILLA COLLECTIVE

E3 2021 : GAMESPOT PLAY FOR ALL, encore de bons jeux indépendants.