in

TEST – LEISURE SUIT LARRY : WET DREAMS DRY TWICE, le point & click qui déboîte!

Avant propos : N’ayant pas joué aux précédents titres de la licence, j’ai alors pu me faire une idée sur celle-ci avec le visionnage de différents let’s play.

warning

PEGI 18

Ce jeu est déconseillé au moins de 18 ans, donc âmes sensibles s’abstenir !

On retrouve notre cher Larry pour la suite de ses aventures sur Leisure Suit Larry Wet Dreams Dry Twice disponible depuis le 23 octobre 2020 sur PC. Les versions PS4, Switch et Xbox One quant à elles sont sorties le 18 mai dernier. 

Après la sortie de Leisure Suit Larry Wet Dreams Don’t Dry en 2018, Crazybunch est de retour avec une suite prometteuse. Néanmoins pour jouer à ce dernie,r il est recommandé d’avoir joué à l’opus précédent même si un mini récap est proposé en début de jeu.

Pour rappel, la saga Leisure Suit Larry a vu le jour en 1987 par le studio Sierra. Elle est composée de sept jeux, toujours aussi farfelus et drôles. Les deux derniers spin-off de la licence sont sortis pendant les années 2000.

CA FERA LAFFER !

“Quand te reverrais-je ? Pays merveilleux ! Où ceux qui s’aiment, vivent à deux !”

Au travers de cette phrase certains d’entre vous comprendront bien évidemment à qui je fais allusion en décrivant notre cher Larry Laffer. A la manière d’un Jean Claude Duss dans les Bronzés, notre héros reste toujours autant ce bon dragueur pervers et lourdingue tout droit venu des années 80, encore une fois vêtu de son costume disco blanc et bleu.

Malheureusement vous n’aurez plus la possibilité de chercher de nouvelle conquête, car cet opus n’intègre pas Timber dans votre smartphone.

Adieu nuits de folie, et place aux enquêtes. 

FINI LES ANNÉES 80, PLACE À 2021

Lors du précédent épisode, Larry était tombé éperdument amoureux de la belle Faith, et cela avant qu’elle ne soit laissée pour morte.

Pour cette nouvelle aventure, notre héros se retrouve coincé sur une île nommée Cancum, après la disparition de sa bien-aimée Faith. Celui-ci se voit contraint de se marier avec la fille de El Rey, l’homme influent de l’île. Seulement c’est après avoir découvert des pistes sur la disparition de l’amour de sa vie que notre ami Larry partira à sa recherche.

RECAP DU PRÉCÉDENT OPUS

Pour cet opus, on est face à un Point & click classique, autrement dit à l’ancienne. Les environnements sont soignés, les décors sont colorés et dépaysants. Tout est réfléchi et chaque élément a son importance. On retrouve certains éléments à caractère sexuel avec des pointes d’humour.

Vous trouverez une panoplie de références à notre société actuelle, notamment à certaines multinationales bien connues dans le domaine des nouvelles technologies. Durant votre périple vous serez accompagné de votre PiPhone, ainsi que son IA féminine du nom de Pi,

vous aurez quelques applications bien utiles qui seront installées (Timber, Instacrap etc…) et là cela nous rappelle immédiatement les applications phares de nos jours.

Vous serez rapidement confronté à des situations complètement extravagantes et inimaginables. Certains passages sont quelque peu érotiques, mais ne sont pas choquants au point de vouloir fermer les yeux pour éviter la scène.

Tout au long de son voyage, vous découvrirez une cinquantaine de lieux, et plus de 40 personnages. Tous les personnages que vous croiserez ont une importance dans le scénario du jeu, vous pourrez interagir et dialoguer avec eux. Vous pourrez leur confier des objets de votre inventaire.

Grâce à votre inventaire, vous pourrez collecter des éléments prédéfinis du décor et ainsi confectionner des objets utiles à votre aventure via l’application Plan. Celle-ci vous sera très utile, vous devrez rassembler méthodiquement ces objets afin de les utiliser à bon escient.

Dans Leisure Suit Larry Wet Dreams Don’t Dry vous pourrez prendre des photos avec votre PiPhone. Dès lors que vous trouverez des objets imposants impossible à transporter, vous pourrez capturer une photo de celui-ci et l’utiliser dans d’autres situations sans avoir à revenir sur vos pas pour le récupérer.

Concernant les contrôles, cela reste également plutôt classique: vous pourrez vous déplacer avec le joystick gauche puis utiliser le joystick droit pour interagir avec un objet ou élément du décor. Pour faciliter vos inspections, vous pourrez cliquer simultanément sur les deux sticks pour afficher en surbrillance tous les objets d’une pièce ou d’un lieu. Je tiens à préciser, qu’il est préférable de jouer sur PC afin de profiter pleinement du jeu sans avoir à galérer à se déplacer et interagir in-game avec la manette.

En ce qui concerne la durée de vie, il vous faudra plus d’une dizaine d’heures pour venir à bout de ce Leisure Suit Larry Wet Dreams Dry Twice. Vous allez perdre beaucoup de temps dans vos allers et venues au cours du jeu.

Pour ceux qui ne le savent pas, c’est un jeu à dialogue, il faudra alors faire des choix. Chaque interaction avec des personnages aura son importance puisque cela vous apportera des pistes pour l’avancement de votre quête.

SEA, SEX AND SUN

Que deviendrait Larry sans ses insinuations sexuelles, sans son désir de rencontre. Il cherche toujours l’amour aux mauvais endroits. Son côté pervers continue de lui jouer des tours et cela ne lui sert toujours pas de leçon.

On sent un ton moqueur sur notre société actuelle, nos désirs de pouvoir. Le jeu comporte beaucoup de contenu sexuel, des objets aux apparences trompeuses.

AMBIANCE GÉNÉRALE

Enfin, pour parler de l’ambiance que dégage le jeu, je peux vous dire que c’est très plaisant.

Pour ceux qui ont une oreille attentive, entendrons en arrière-plan des musiques aux airs Jazzy, ce qui est très plaisant et relaxant.

Pour tout ce qui est VO, les doublages anglais sont excellents et sont totalement dans le ton, ils apportent du peps aux dialogues. Un très bon choix du côté des doubleurs, notamment celui qui incarne Larry, on sent qu’il s’imprègne bien de l’intonation du personnage. Malheureusement c’est un peu décevant du côté du doublage Allemand…

Qu'en pensez-vous ?

Rédigé par Giordana

Giordana, créatrice et rédactrice en chef de Cosmoplayer.fr. Elle adore se balader et se perdre dans les moindres recoins d'une map. Cependant elle déteste les jeux d'horreur, alors mieux vaut éviter de lui en confier un à tester, sinon cela pourrait se terminer en scène de crime.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTU CINE / SERIES : Un nouveau film d’animation Mortal Kombat !

RECAP : State Of Play, de bonnes surprises qui font plaisir !