in , , , , ,

TEST : CHIVALRY 2, une suite sanglante ?


Notice: Undefined variable: saved_settings in /home/clients/a6959fef7e98d6bde16aeaa2cc0ff515/sites/cosmoplayer.fr/wp-content/plugins/advanced-gutenberg/incl/advanced-gutenberg-main.php on line 4719

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/clients/a6959fef7e98d6bde16aeaa2cc0ff515/sites/cosmoplayer.fr/wp-content/plugins/advanced-gutenberg/incl/advanced-gutenberg-main.php on line 4723

Oyez! Oyez! Jeunes chevaliers, vous êtes immédiatement demandés dans l’arène afin de combattre pour la gloire, vous faire occire, ou accessoirement démembrer chacune des parties de votre corps. Cette suite développée par Torn Banners Studios nous ramène à l’âge médiéval, ou de jeunes preux chevaliers vont se sacrifier pour l’honneur. Huit ans après le premier opus les améliorations sont là. Nous allons donc les détailler dans ce test.

UN JEU DE BASTON ?

Chivalry 2 nous emmène donc au coeur d’arènes médiévales, ou le seul objectif est de survivre.

Pendant une durée de 15 minutes vous devrez survivre à des combats tous aussi sanglants les uns que les autres. Le but est d’éliminer le plus de soldats ennemis possibles en un temps limité, et vous avez le choix entre deux équipes les “Agata” et les “Mason”. Différents modes de jeu sont présents mais le but unique est la victoire. Oui, Chivalry 2 est uniquement basé sur des batailles d’une violence inouïe et spectaculaires à la fois, vous pouvez bien évidemment choisir dans les paramètres de jeu le niveau de violence que vous souhaitez afficher.

UN JEU PUREMENT MULTIJOUEUR ?

Effectivement, Chivalry 2 est uniquement basé sur du multijoueur pur et dur, ne vous attendez pas à un quelconque mode solo, ou bien même une histoire il n’y en aura tout simplement pas, le jeu se veut multijoueur à 100%. Il y aura beaucoup de lieux de combats différents, mais cela se veut très vite répétitif.

Si vous ne faites pas preuve de patience le jeu pourrait vite vous ennuyer. Il y aura un temps d’adaptation pour le gameplay, qui malgré le fait qu’il soit très innovant, reste assez difficile à prendre en main. Nous allons justement aborder ceci dans le point suivant.

UN GAMEPLAY DIFFICILE MAIS INNOVANT ?

Venons en maintenant au Galeokay, qui se veux très innovant et intuitif, mais qui pêche quand même sur certains points. La phase d’adaptation malgré la présence d’un tutoriel, est assez difficile à prendre en main. Il nous aura bien fallut une trentaine de minutes avant de bien comprendre le système de combat et de déplacement. Malgré cela le jeu reste très réaliste et les déplacements sont fluides, nous ressentons que tous les gestes du personnage sont vraiment très réalistes manette en main. Vous pourrez donc agir directement comme un vrai soldat, les combinaisons des touches vous permettront bien évidemment de porter des coups, longs ou courts, ainsi que de vous défendre, de parer, et bloquer les attaques avec un bouclier. La prise en main de la Dualsense est très agréable, vous ressentirez les moindres coups que vous portera l’ennemi. La direction artistique est plus ou moins réussie, le jeu est bien évidemment en 4K / 60 fps (sur la version PS5 testée). Le jeu est joli mais sans grande folie non plus.

Le jet d’armes légères est assez drôle également, si vous disposez d’une arme légère, vous pouvez donc la lancer sur vos ennemis avec une violence horrible. De plus, vous disposerez dans certains combats des potions de feu pour brûler vos ennemis. L’arsenal que nous allons développer dans le point suivant, est lui aussi très complet. Il en est de même pour les différentes classes.

ARSENAL ET CLASSES

Nous en venons a l’arsenal et aux différentes classes. Dans Chivalry 2 vous disposerez d’un grand nombre d’armes et de classes différentes. Nous allons les détailler ici.

La classe des Archers est donc évidemment la plus efficace à longue portée mais aussi la plus légère en défense, bien évidemment c’est idéal pour éliminer les cibles à distance, mais, une fois que vous serez pris à parti, la survie sera très compliquée, il faudra rester à distance, et loin de vos ennemis. Plusieurs types d’arbalètes seront à votre disposition.

La Classe de l’avant-garde est elle un peu plus “tank”, si nous pouvons nous permettre, celle-ci dispose d’une armure de maille un peu plus solide, des casques en fer très lourds, et pas moins de 13 armes disponibles, d’un simple gourdin à un gros marteau, vous aurez de quoi casser des soldats.

Les fantassins quant à eux sont plus “polyvalents” et disposent d’une armure et d’un casque standard qui seront plus aptes à vous sauver de situations difficiles, mais méfiez-vous si un gros de l’avant-garde ou un chevalier vous tombe dessus, prenez vos jambes à votre cou et sauvez-vous!!! Les fantassins eux seront armés de marteaux d’armes, de lances, de pioches, de glaives, d’épées, de pelles. Vous l’aurez compris ce sont les plus simples et polyvalents du jeu.

Venons en au Chevalier pour finir cette partie, le personnage le plus “badass” du jeu et le plus compliqué a manier. Ce dernier dispose de grande épée jusqu’au haches de bourreau, ce monstre de puissance vous amènera avec un peu de maniabilité à une victoire certaine, et à une multitude de combinaisons possibles en gagnant de l’expérience vous pourrez vous retrouver à combattre à cheval.

LES DIFFERENTS MODES DE JEU

Nous voici à la dernière partie, les différents modes de jeu, on en compte un total de cinq si vous prenez en compte le tutoriel. Le mode Mixte 64 joueurs vous permet de vous battre jusqu’à ce que vous arriviez à la fin du temps imparti, ou alors défendre des villages, et des combats avec des armées entières en face à face, le but étant bien évidemment de décimer l’autre équipe. Attention cependant, vous pouvez aussi blesser votre équipe en portant un mauvais coup. Le mode Mixte 40 joueurs est quant à lui un peu moins bourrin, mais se constitue essentiellement de combats à mort par équipe.

Le mode “chacun pour soi” est quant à lui le plus violent, vous devrez vous battre seul contre tous, tout le monde veut votre peau, et ça virevolte et dégouline dans tous les sens, soyez en sûrs. C’est pour nous le mode de jeu le plus difficile quand vous débutez sur le jeu, si nous avons un conseil à vous donner, ne débutez pas une partie en mode chacun pour soi. Préférez plutôt les modes mixtes ou l’entraînement hors ligne, pour vous familiariser avec chaque classe.

REVIEW

CONCLUSION

Nous arrivons a la conclusion de ce test. En résumé, Chivalry 2 est un jeu violent, bourrin, sanglant mais qui peut plaire aux fans du genre. Le jeu fait son effet, il est très stable sur les serveurs, aucun bug à déplorer. Si vous aimez l’univers médiéval, la baston, et calmer vos nerfs, ce jeu est fait pour vous. De plus, le jeu est plutôt joli graphiquement, et donne envie d’y passer du temps.

Les combats sont mémorables, mais les joueurs en ligne ne vous feront pas de cadeau. En bref c’est un cocktail explosif de violence et de jouissance. Allez jeunes chevaliers, prenez vos épées, et rendez-vous sur le champ de bataille!

LES +

  • Ambiance musicale excellente
  • Beaux Graphismes
  • Très bonne fluidité, 4K / 60 FPS constants
  • Manuel de jeu intégré in-game
  • Mode Multijoueur stable
  • Progression rapide
  • Environnement riche et varié
  • Nombreuses Classes
  • Connexion stable
  • Le ressenti avec la Dualsense

LES –

  • Difficulté qui commence crescendo mais devient très vite élevée
  • Tutoriel pas assez complet
  • Bug d’affichage durant les réapparitions
  • Ne convient pas aux débutants du genre
  • Système de jeu trop redondant

Qu'en pensez-vous ?

Rédigé par Gamax

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NEWS : La saga Mana va fêter ses 30 ans avec un event !

NEWS : Le nouveau jeu coopératif Aliens change de nom et dévoile un nouveau trailer