in , ,

CRITIQUE LITTÉRAIRE : GODZILLA, UNE LEGENDE PARMI LES MONSTRES?

Nous connaissons tous ce monstre immense, qui nous impressionne sur lequel de nombreuses théories ont été édifiées. Est-il si terrifiant pour autant ? Est-il si mystérieux que l’on voudrait nous le faire croire ? Nous allons en parler dans cet article, ce monstre nous interroge et est auréolé de mystère. L’apocalypse selon Godzilla le Japon et ses monstres est donc un ouvrage qui tend à nous donner des éléments de réponse. Le Japon y est à l’honneur, et Godzilla aussi.

GODZILLA : LES ORIGINES

Ce gros monstre est très impressionnant, nous le connaissons en jeu vidéo, au cinéma mais aussi maintenant dans des livres dédiés. Il est vrai qu’au cinéma tout à évolué, le monstre paraît de plus en plus réaliste, et semble toujours autant effrayer le public, son imposante taille et sa violence ne nous laisse pas indifférent. Il arrive même que nous en ayons réellement peur. Qui peut penser pouvoir anéantir ou affaiblir cette immense créature qui semble invincible ? Pourtant l’ouvrage nous livre les tenants et aboutissants en lien avec ce dieu des monstres, mystérieux et sombre. Il en résulte 312 pages indéniablement plaisantes à parcourir.

L’œuvre nous explique concrètement comment cette « bête » à pu exister. De sa naissance à aujourd’hui, ce qu’il représente vraiment et ce que l’on croit savoir, Comment a été créé ce monstre de puissance effrayant, et terriblement bien réussi.

Godzilla est donc issu d’expériences japonaises, le but étant de définir la « Terreur » et la catastrophe nucléaire. Pari apparemment tenu dans les films avec la personnification de ces dernières en un monstre gigantesque.

Son surnom «Le Roi des Monstres» est apparu en même temps que le premier film en 1954 Son seul but était de détruire tout ce qu’il y avait autour de lui, tout était alors question de peur et de destruction.

COMMENT GODZILLA A-T-IL PERCE AU CINEMA, ET POURQUOI EST-IL PERCU COMME MAUVAIS ?

Nous pouvons dire qu’à travers les films, nous avons une vision complètement différente de ce qu’est réellement Godzilla. Est-il vraiment une machine à détruire? Ou une arme nucléaire? Certainement pas ce dernier est en réalité une métaphore de toutes sortes d’éléments de la vie actuelle.les films reflètent en effet des problématiques sociétales de manière sous-jacente. Le succès des longs-métrages est en partie dû au fait qu’année après année ces derniers ont su évoluer, les effets spéciaux ont progressé, et Godzilla est devenu en 20 ans une icône pour les fans de films du genre fantastique. C’était une preuve d’audace, pour les réalisateurs, mais le pari en à été gagnant.

UN BUDGET MONSTRUEUX ?

Allons maintenant vers les coulisses du premier film de 1954 » Gojira» réalisé par Ishiro Honda et Eiji Tsuburaya, nous apprenons que ce dernier à eu un budget de près de 60 millions de Yens (500 000 euros aujourd’hui) plus d’un tiers du budget à été consacré aux effets spéciaux. La même année le film pulvérise le record d’une autre grosse production Japonaise les « sept samouraïs » d’Akira Kurosawa.

Nous apprenons que le budget utilisé pour ce film représente presque trente fois la moyenne d’un long-métrage classique, La aussi le risque en valait il la chandelle ? Biensur que oui car il a pulvérisé les records d’audiences, de plus le réalisateur nous évoque que quelques jours après sa sortie, les affiches du film étaient encore placardées dans les rues commerçantes avec un grand monstre visible partout dans les villes japonaises. Le film a eu un succès colossal, de centaines de familles attendaient devant le cinéma dans le froid, tout cela pour découvrir «leur monstre ». Les séances affichaient complet.

Le soir même les résultats tombent 8749 entrées enregistrées, et cela ne fait que commencer. Les semaines d’après, il fallait attendre deux heures entre chaque séance pour espérer entrer dans la salle.

En résumé, nous pouvons dire que c’est le film de 1954 nommé «Gojira » qui est à l’origine du succès planétaire que connaît aujourd’hui Godzilla.

LA FRENCH TOUCH

D’après le livre, on peut apercevoir dans le générique de l’un des films, le nom d’un compositeur français Alexandre Desplat à qui nous devons entre autre les musiques de la saga Harry Potter, ce dernier à directement été contacté par le producteur lui-même pour lui demander de réaliser les musiques de son film. Le compositeur confie même qu’il n’est « pas habitué à travailler pour des blockbusters tel que « Godzilla ». Ce dernier, se laisse convaincre par l’approche humaine des réalisateurs de ces «films à gros budget». En ce qui concerne Godzilla, les passages musicaux angoissants suivant la terreur que sème ce monstre pousse le spectateur à vivre également cette ambiance anxiogène à travers les yeux de notre « roi des monstres ». Nous finirons donc par dire que même dans de gros films aussi spectaculaires qu’effrayants, les compositeurs Français ont leur place dans ce milieu cinématographique.

QUE FAUT-IL RETENIR  ?

Cet ouvrage est agréable à parcourir, autant de par le contenu qu’il propose que par sa qualité de fabrication. Ce dernier nous permet d’assister a la naissance de Godzilla et comment celui-ci est devenu une icône planétaire la finition est parfaite, le livre en lui même est très bien réalisé, un détail particulier à retenir, la première de couverture la deuxième de couverture et l’arrière du livre sont très bien réaliser. Pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire de Godzilla ce livre est fait pour vous, il pique notre intérêt et apporte son lot de surprises. Par ailleurs, il ravivera sûrement en vous l’envie de vous (re)plonger dans les films, afin d’avoir une autre vision de ce « roi des monstres ». Les 312 pages se lisent à la vitesse de l’éclair, l’histoire de ce monstre étant. épique et en constante évolution. L’ouvrage nous laisse supposer que nous sommes donc en droit de nous attendre à d’autres nouvelles histoires fantastiques en compagnie de notre cher dinosaure favori.

Qu'en pensez-vous ?

Rédigé par Gamax

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

E3 : IGN EXPO (SUMMER OF GAMING 2021), les annonces presque sans aucun temps mort !

CRITIQUE LITTERAIRE : Dans les coulisses du MCU Volume 2